Billets de defensecitoyenneovilloise

Appel aux dons

Gare Routière Houilles/Carrieres sur Seine

DANGER !

 

   Pieton en danger b  Pieton en danger a

  Le réaménagement de la Gare routière « provisoire » (au minimum 2 ans) est complètement irresponsable !   

  Il met en danger les riverains et usagers.

  Le trottoir au 110 place André Malraux c’est vu accueillir plusieurs arrêts de bus ainsi qu’une amputation d’un bon tiers de sa largeur.

  La largeur du trottoir interdit l’accès aux personnes en fauteuils roulants au bus et à l’immeuble.    

  Aux heures de pointes, le passage sur le trottoir est impossible !

  Pénétrer dans l’immeuble devient un parcours du combattant.

  Nous craignons des accidents et demandons qu’un réaménagement soit revu au plus vite.

  Pour la Mairie tout est conforme et normal. Nous allons devoir engager un recours devant le Tribunal Administratif.

  Pour cela, nous avons besoin de fonds.  

Si vous désirez participer

 Envoyer vos dons au 95 Rue du réveil Matin ou au 126 Avenue Jean-Jacques Rousseaux à Houilles

a l'ordre de DCO, avec au dos, dons recours Gare

 

 

APPEL contre la décision du Tribunal Administratif PLU

 Appel de la décision du Tribunal Administratif de Versailles du 16 novembre 2018.

 

En effet, comme nous l'avions dit, cette décision ne réponds que très partiellement à nos attentes.

La condamnation de la Mairie sur le retrait des Îlots verts n'est qu'une seule partie du problème du PLU 2016.

De plus, l'interprétation, par la Mairie, de la décision du Tribunal Administratif ne correspond l'annulation partielle du PLU.

Nous voulons que la justice se prononce sur l'ensemble de nos requêtes de manière argumenté. 

 

A suivre...

 

 

Dco logo

Lettre ouverte de Défense Citoyenne Ovilloise Adressé à Monsieur le Maire de Houilles, Alexandre Joly

Lettre ouverte de Défense Citoyenne Ovilloise

Adressé à Monsieur le Maire de Houilles, Alexandre Joly

                                                                                                                                              Houilles, Le 19 janvier 2019

 

Monsieur le Maire,

Notre présence au conseil Municipal du 10 janvier 2019 nous a permis d’obtenir plusieurs informations préoccupantes.

C’est lors des questions orales des conseillers de l’opposition, non retranscrites dans votre compte rendu de conseil municipal, que certains sujets ont été abordés.

  1. Gare routière :

1/ Informations sur le Recours gracieux

Sur le réaménagement de la gare routière, vous répondez que tout a été fait dans les règles et que Ile de France Mobilité vous a assisté dans ce projet.

Pour quelles raisons ces documents ne nous ont-ils pas été transmis ? La loi du 17 juillet 1978 du Code des Relations entre le Public et l’Administration vous oblige pourtant à communiquer ces données. Préférez-vous que vos concitoyens s’engagent dans une procédure coûteuse devant les tribunaux ?

Vous dites que votre avocat s’est penché sur le recours gracieux auquel nous participons et que rien n’est en mesure de stopper le projet. Nous attendons toujours ses conclusions.

2/ Nous apprenons aussi que les travaux de réaménagement sont entièrement à la charge de EIFFAGE.

EIFFAGE n’est pas une entreprise philanthrope, à but non lucratif.                    

Cet arrangement, entre la Mairie et EIFFAGE s’effectue aux dépens des usagers et des riverains du secteur afin de faciliter les travaux d’une opération privée.

 Les travaux sur le domaine public doivent faire l’objet d’un appel d’offre. Nous demandons à y avoir accès.

3/ Sur les nuisances liées au déplacement des arrêts de bus sous les fenêtres des habitations et au ras de l’entrée du 110 place André Malraux.

Votre réponse nous donne une idée de la considération que vous portez à vos administrés.

Vous considérez que c’est un mal nécessaire, que les bus sont aux normes et que le trottoir dépasse la largeur minimale autorisée et fait 1,6 m.

Nous vous invitons à aller respirer leur pot d’échappement et écouter leur doux ronronnement à moins de 1,5m de votre tête durant 2 années.

Nous constatons aussi que vous n’avez même pas pris la peine de vous déplacer. Le trottoir devant le 110 place André Malraux est loin de faire les 1.6m que vous annoncez.

Nous demandons le respect de la loi 2005-10, arrêté du 15 janvier 2007 consolidé du 3 octobre 2012 qui fixe la largeur du cheminement à 1,4m libre de mobilier ou autre obstacle.

Les accidents paraissent inévitables dans ces conditions.

Votre responsabilité est engagée !

 

  1. Question portant sur le réaménagement de la rue Gay-Lussac dans l’hypothèse des travaux à venir pour le prolongement du chauffage urbain SITRU.

1/ L’opposition vous demande s’il est envisagé de profiter des travaux pour l’enfouissement du réseau électrique. Le but étant de gagner un peu d’espace sur les trottoirs qui sont aujourd’hui dangereux et loin de répondre à la loi 2005-10.

Votre réponse liée à l’impossibilité d’envisager le regroupement de ces travaux montre le peu d’intérêt que vous portez à cette partie de la ville. 

Monsieur le Maire, ce n’est pas ce type de réponse que nous, citoyens, sommes en droit d’attendre.

2/ Question : Envisagez-vous de limiter la circulation aux riverains sur les zones sensibles dangereuses. Les fauteuils roulants et poussettes se retrouvent sur la route aux abords de la gare.

Réponse : nous ne privilégions pas un mode de déplacement au détriment d’un autre.

Encore une fois, nous prenons acte et vous invitons à circuler en fauteuil roulant ne serait-ce qu’une journée. A ce niveau, nous ne pouvons plus rien faire pour vous Monsieur le Maire.

 

Salutations distinguées.

 

Eric Dumas

Président de DCO

http://defense-citoyenne-ovilloise.e-monsite.com/

email : riverains78800@gmail.com

Bonne année 2019 !

Très bonne et heureuse année 2019 !

Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

 

2018 s’est terminée par un nouveau Recours Gracieux auprès de Monsieur le Maire sur les travaux entrepris précipitamment sur la gare routière.

Eiffage est encore une fois à la manœuvre, à croire que ce sont eux qui décident de tout dans cette ville !

Démantèlement de la Gare routière au profit d’une opération privée et ce, en dépit de la sécurité des usagers des transports publics et de la nuisance pour les riverains.

Pour la Mairie, l’aménagement de la gare routière ne concerne pas les Ovillois. Aucune enquête publique ni information en amont, à part claironner que ce sera le bazar !

De nouveau, nous nous trouvons devant le fait accompli.

Cette Mairie, qui se dit proche des gens, ne se donne même plus la peine de discuter avec sa population.

A quoi servent tous nos élus ? A croire qu’eux mêmes n’ont pas été consultés. En fait ils ne servent plus à grand-chose, car en conseil Municipal, pas de débat ni de question des élus de la majorité. Tous votent, bouche cousue ! Bel exemple de démocratie.

 

* * * * * * * * * * *

 

Un recours en contentieux a été déposé au Tribunal administratif contre le projet de bétonnage sur la friche du 120 Avenue Jean-Jacques Rousseau.

C’est en effet plus simple de recouvrir de béton une ancienne friche maraichère qui aurait dû faire l’objet d’une protection. La Biodiversité on s’en fout, vive le Béton !

* * * * * * * * * * *

 

PLU 2016

Nous avons pris la décision de faire appel de la décision de justice.                Nous voulons une annulation totale pour les nombreux vices de procédures que nous avons soulevés. De plus, l’interprétation du jugement faite par la Mairie est totalement scandaleuse et nous ne pouvons pas laisser les particuliers seuls devant cette administration qui refuse d’entendre raison.

La Mairie dépense notre argent pour se défendre devant les tribunaux plutôt que faire son travail de représentants de la population.

De notre côté, le coût des procédures c’est à nous de l’assumer en plus du temps que nous y consacrons. Le débat serait plus constructif mais peut être que la Mairie a quelque chose à cacher ?

Le vent tourne et la population en a ras la casquette de n’être là que pour payer.

Une décision de justice interprétable ?

C'est pourtant le constat que nous faisons.

Vous pouvez le constater par vous-même en allant sur le site de la Mairie.

https://www.ville-houilles.fr/Cadre-de-vie/Urbanisme/Plan-local-d-urbanisme-PLU

Leur lecture est franchement en défaveur des citoyens (comme l'ensemble de leur PLU). 

Cela ressemble plus à des représailles qu'autre chose.

Ma lecture est complètement différente.

A minima, c'est l'ensemble des cœurs d'îlots protégés qui est annulé car ils ne correspondent pas à la définition de l’article L. 151-23 du code de l’urbanisme.

Pour ma part, n'étant pas juriste, il ne me semble pas que l'annulation soit partielle.

Ce qui est choquant aussi c’est que dans les 15 moyens d’annulation que nous avons soulevés, seulement 1 seul à été retenu.

Pour les 14 autres moyens, nous n’avons aucun commentaire ou argumentaire pour expliquer le rejet !

Est-ce un oubli ? ou bien cela dérange de parler par exemple de l’OAP de la gare ?

Eric DUMAS

Président de DCO

PLU Annulé .....mais ????

Le Tribunal Administratif de Versailles c'est prononcé le 16 novembre 2018 et :

D E C I D E :
Article 1er : La délibération du 15 décembre 2016 portant approbation du plan local
d’urbanisme de la commune de Houilles est annulée en tant qu’elle classe des espaces bâtis en
coeurs d’îlots au sens des dispositions de l’article L. 151-23 du code de l’urbanisme.

Pour autant, cette décision n’est pas conforme à nos attentes car :

Article 4 : Le surplus des conclusions des requêtes est rejeté.

C’est une déception pour nous car en effet, le PLU est annulé mais il semblerait que cette annulation ne soit pas totale. A priori il faut lire entre les lignes  le :"est annulée en tant " a son importance !

D’autre part, aucun « Abus de pouvoir » n’a été prononcé et les zonages, règles et Enquête Publique que nous remettions en cause n’ont fait l’objet d’aucune poursuite.

Nous allons donc très certainement poursuivre le recours en « Appel » s’il s’avère que l’annulation n’est pas TOTALE.

RAPPEL !

Notre but n’est et n’a jamais été de luter contre la protection des espaces verts et de la biodiversité. Bien au contraire car nous réclamons la protection des espaces boisés comme la friche du 120 avenue Jean Jacques Rousseau.

Nous voulons des règles lisibles et équitables ce qui n’était pas le cas sur les cœurs d’îlots du PLU 2016.

Le combat continu !

Le PLU en sursis ?

Audience au Tribunal Administratif de Versailles le 19 octobre 2018 pour les nombreux recours contre le PLU 2016 de Houilles.

Le rapporteur Public à demandé une annulation partielle ou totale du PLU !

Sur les 15 motifs de notre demande d'annulation, seulement 1 à été retenu par le rapporteur. 

Les irrégularités sur l'affectation des îlots verts.

Heureusement, notre avocate ainsi que l'avocate d'un autre recours ont plaidées pour que les juges se penchent sur les nombreux abus de pouvoirs que nous avions soulevés. Nous espérons que les juges seront attentifs aux éléments présentés.

La décision du Tribunal Administratif sera connu le 16 Novembre 2018.

 

 

Dco adherezL'union fait la force !
Venez nombreux adhérer à notre association !